top of page
Zoeken
  • Foto van schrijverHilde De Smet

Muriel Hubin et le Dr S.Résimont attaquent l’état en référé - Communiqué de presse

Une requête en référé contre l’état belge et plus précisément le Service Public Fédéral Santé Publique, la Sécurité de la Chaîne Alimentaire et Environnement, l’AFMPS (Agence Fédérale des médicaments et produits de Santé, l’Union Européenne et l’Ordre des Médecins sera plaidée le 2 août prochain à 9 heures, au Palais de Justice Montesquieu , 13 rue des 4 bras à 1000 Bxl


Qui ont requis ? Le Docteur Stéphane Résimont, ORL et madame Muriel Hubin, infirmière.


Qui est leur avocat ? Maître Philippe Vanlangendonck. Spécialiste en Droit de l’Union européenne, Droit des technologies de l'information et de la communication et Droit médical


Pour quelles raisons ? Ils ont tous les deux une interdiction d’exercer suite à des injonctions dans leurs lieux de travail pour un refus de se faire vacciner sans recevoir précisément des informations complètes sur les produits dits « vaccins ». Ils sont sur le marché avec une autorisation conditionnelle jusqu’en 2023 pour certains.


Que veulent-ils obtenir ?

1. Leur redonner leur liberté thérapeutique d’exercer.

2. Faire parvenir aux médecins des informations correctes sur les médicaments soignants. Beaucoup de médecins sont empêchés de prescrire de l’Ivermectine. Or ce médicament a prouvé, dans de nombreuses études, qu’il donnait d’excellents résultats si prescrits dans les 1ers jours de l’infection. De nombreux médecins ne sont toujours pas au courant que ces médicaments soignent. Pire ils prescrivent un retour à la maison avec du Dafalgan !

3. L’arrêt immédiat de la mise sur le marché des vaccins. Car des médicaments soignants sortant d’études randomisées font depuis mai 2021 leurs preuves officielles dont les résultats sont publiés dans les revues de référence. L’obligation « déguisée » est contraire aux lois européennes qui précisent que les vaccins sont la règle quand la guérison n’est pas possible par des médicaments existants. C’est le cas dorénavant. D’où la demande de l’arrêt.



Nous vous invitons à venir assister à la plaidoirie qui devrait changer clairement la campagne de vaccination…


Pour tout contact : Vanlangendonck Philippe. Tél/Fax: +32 2 640 93 12. GSM: +32 475 45 32 66.





240 weergaven0 opmerkingen

Recente blogposts

Alles weergeven

Comments


bottom of page